Chez killstreak, on est ravi. Ravi d’avoir pu interviewer JB – du « Jean Baptiste Show », le youtuber qui nous a donné de la force. De par son parcours, son travail et son humilité, malgré le succès. Des échanges passionnants lors de cet entretien car OUI, nous avions besoin de savoir. Connaître un peu plus l’homme qui façonne les fameux « Epic test », « Ça vaut le coup ? » ou encore les protéinés « Versus », série de vidéos qui confronte deux jeux du même créneau (exemple : Rainbow 6 VS CSGO). Proche de sa communauté, super vidéaste. euh, je crois que si je continue, il me dirait ceci …


Interview de Jean Baptiste Show

 

 


Tu viens de franchir le cap des 600 000 abonnés sur Youtube, si je te cite ces quelques mots : « Aucun rêve n’est trop insensé ou irréalisable, en étant suffisamment passionné et acharné on peut tout accomplir. Merci d’avoir cru en moi », A quoi penses-tu ?

Tu fais référence à ma vidéo d’accueil. Je pense que c’est vrai, en partie. Il faut croire en ses rêves et savoir provoquer la chance. En visant la lune au pire, on retombe dans les étoiles. Mais s’acharner c’est moins une bonne idée. Je ne crois plus vraiment en la philosophie du “self-made man”. Se détruire la santé par passion pour un travail c’est une idée de merde, et ça ne dure qu’un temps. J’ai appris à mes dépends qu’être réaliste, organisé, sociable et avoir une bonne hygiène de vie est plus rentable et durable. Mais il ne faut jamais perdre ses rêves de vue, même si ça parait débile, si c’est qui nous rend heureux, c’est tout ce qui compte.

 

Tes vidéos sont très travaillées, on voit la qualité des montages, des références que tu y apportes, peux-tu nous rappeler le nombre d’heures et le travail nécessaires pour créer ne serait-ce qu’un « Epic Test »  ?

Déjà, merci! Et sinon en moyenne pour chaque minute de vidéos il me faut entre 2h30 et 3h de travail. Donc si je fais une vidéo “epic-test” de 20min, on sera autour de 50h-60h de travail. Un peu moins de la moitié de ce temps est consacré à la recherche et l’écriture et l’autre moitié au montage. Mais ça peut varier d’un format à l’autre.

 

Nous te connaissons très éclectique, tu passes des jeux indés aux blockbusters comme « Assassin’s Creed : Odyssey » mais quels sont les jeux qui t’ont vraiment marqué ? Et quels  jeux FPS as-tu adoré jouer ?

Oulah, il y en a tellement! De mon enfance, je peux t’en citer quelques-uns comme Max Payne, Rainbow Six : Rogue Spear, Hitman : Codename 47, Commander & Conquer : Red Alert, Medal of Honor : débarquement allié, Metroid Prime, Super Smash Bros Melee, Rogue Squadron 2… Je pourrais y passer la journée. Mais sinon récemment et uniquement côté FPS, j’ai adoré le DOOM de 2016, tellement maitrisé et un bel hommage à la série. Je peux citer aussi les grands classiques du multi-joueurs que sont devenus CS : GO et Rainbow Six : Siege, auxquels je joue encore régulièrement. Ou Insurgency et Day of Infamy, qui ont un feeling vraiment unique dans le genre. C’est hardcore, on y crache du sang, mais qu’est-ce que le moindre kill est jouissif. Il y en a d’autres, mais tu vas m’en vouloir si je commence à t’écrire un livre

 

Ta vidéo sur les jeux indés fait 190k vues, celle sur « Assassin’s Creed Odyssey » atteint les 465k. Quel est ton sentiment sur ce décalage entre ce que tu veux montrer et ce que les viewers veulent voir sur ta chaine ? Quel est ton équilibre ?

Franchement il faut être réaliste, on est sur Youtube, qui est quand même un moteur de recherche à la base. Donc même si une bonne partie de mes abonnés regardent toutes mes vidéos et ont envie de découvrir des jeux différents, il reste une bonne portion d’abonnés et de non-abonnés qui tombent sur mes vidéos parce qu’ils cherchent du contenu sur le jeu ou parce qu’ils en ont entendu parler. Le mot « indé » ne parle pas à tout le monde et ce n’est pas un mot que beaucoup de gens recherche. Mais je trouve que 190 000 vues c’est déjà énorme. Même si j’ai envie de faire découvrir ces petits jeux, libérer de contraintes, à énormément de gens, ça ne fait que me motiver à faire des vidéos encore plus travaillée pour attirer plus de monde et donner plus de chance à la vidéo d’être partagée.

 

Tu fais peu de LIVES – voire jamais, une question de temps ?

Oui et non.

Oui parce qu’effectivement quand tu passes autant de temps sur l’écriture et le montage d’une vidéo, il t’en reste déjà peu à donner à tes proches, et donc tu en as peu également pour faire des lives pour ta communauté. Et non, parce que c’est un choix. J’aurai pu décider de faire moins de vidéos pour faire des lives plus régulièrement. Mais je préfère les vidéos donc j’ai fait mon choix. Même si je fais des lives de temps à autre pour jouer avec les gens qui me suivent, ou pour partager un instant un peu plus « brut » avec eux.

 

Parle-nous de tes projets, comment s’est passée la PGW (Paris Games Week) ? Quels sont tes prochains objectifs dans les semaines à venir ?

La PGW c’était surtout l’occasion pour rencontrer les « Jean » en vrai (le petit surnom que je donne aux abonnés). C’était vraiment trop cool de voir autant de monde! Et ça a été aussi l’occasion de mettre la main plusieurs heures sur Hitman 2, que j’avais à peine aperçu à l’E3 et à la GamesCom (alors que je l’attends beaucoup). J’ai pu rencontrer chez Warner, à Paris, les développeurs du jeu pour en parler. Mais aussi David Bateson le doubleur officiel d’Hitman depuis 18 ans et même Sean Bean, qui joue un « méchant » dans le jeu. C’était dingue et c’est ma prochaine vidéo comme tu t’en doutes. Mais en parallèle je viens tout juste de finir le tournage de mon tutoriel annuel pour apprendre à choisir et monter soit même son PC Gamer autour de 500€. Mais je vais arrêter de spoiler ici.

 « Je n’ai jamais pensé arrêter, malgré les moments difficiles. La passion te rattrape. »

En préambule, nous parlions de ta vidéo d’accueil très inspirante à savoir, en résumé :  « toujours croire en ses rêves, en sa passion ». Mais as-tu déjà pensé à abandonner ce métier dans les moments les plus difficiles ?

Jamais. Si tu jettes l’éponge trop tôt comment veux-tu avoir le temps de récolter ce que tu sèmes ? Non, je m’en suis plutôt voulu parfois, d’avoir donné trop la priorité à mon travail sur mes proches et ma santé. Mais ça m’as appris à ne plus reproduire cette erreur, donc c’est un mal pour un bien. Et puis comme on dit : on n’a qu’une seul vie, qu’une seul chance, donc la peine d’avoir des regrets, mieux vaut apprendre du passé pour continuer. Bon ça fait très philosophe à 2 balles tout ça, mais sinon j’adore ce que je fais. J’ai toujours aimé le montage et les jeux vidéo depuis que je suis gamin, donc que j’en vive ou pas, je n’ai pas envie d’arrêter. Et puis, même quand c’est dur : la passion te rattrape.

 « Devenir le parrain de Killstreak.fr ? Ça se négocie en cookies… »

On doit te l’avouer, comme près de 600 000 personnes, on adore tes vidéos mais on aime surtout ton parcours, ton humilité face au succès. On va te faire une demande assez spéciale : pourrais-tu être le parrain de notre site Killstreak.fr ?

Ahahaha ça dépend, j’ai le droit à un cookie ? Sinon pas de soucis. Si en plus je suis qualifié de « parrain d’honneur » pour avoir accordé juste un peu de mon temps, il ne manquerait plus que je dise non.

 

Réaction très mesurée à la rédaction…

Un petit mot d’encouragement pour notre nouveau site Killstreak.fr ?

Oui : « courage », lel. Sinon plus sérieusement, faites vous plaisir avant tout, sur internet on connait beaucoup de « bas » et pas beaucoup de « haut » donc l’important c’est de se rappeler qu’on fait ça pour se faire plaisir. Le succès c’est pas important, faut juste être fier de ce que tu partages et se faire plaisir 😉

 

Merci JB, on fera tout pour être à la hauteur ! NB :  les cookies sont en route.


Matricule : Jean Baptiste Show

Age : 26 ans

Nation : France

Spécialisations : Multi-gamer

Suivre Jean Baptiste Show :

 

 

 

 

 


 

Articles similaires

Jean Baptiste Show : entretien avec notre Parrain d’honneur
Étiqueté avec :        

RED LION

Un soldat de plus mort au combat. Follow us on twitter @Killstreak00

Laisser un commentaire